Depuis le premier jour de mes différents mandats de Président de Comité Régional d’Equitation, j’ai toujours prôné l’unité Fédérale dans le respect des élections et de l’expression du vote de l’assemblée générale.

Loyal envers la FFE et son équipe dirigeante, respectueux du choix démocratique je n’ai jamais manifesté durant cette période d’opposition aux travaux entrepris, ayant même accompagné certains projets. Toutefois et la période est propice, je tenais avec une équipe de personnalités du monde équestre, apporter une alternative à ce qui est proposé aujourd’hui.

Je souhaite avec mon équipe, proposer un débat démocratique, en particulier dans une perspective d'une meilleure répartition de l’économie générée par le dynamisme de l’équitation vers l’ensemble du territoire et des acteurs. Il ne faut pas voir là d’opposition farouche ou d’antisystème, mais une vision innovante, un nouveau Cap.

La bonne santé de l’équitation, des structures et des professionnels, est le moteur de notre engagement vers le collectif, il ne saurait y avoir d’autre combat démocratique que celui-ci et nous souhaitons l’amener au suffrage à l’occasion des prochaines élections fédérales. Les récents événements ont mis en évidence toute la fragilité du système actuel, les répercussions sont lourdes.

Il nous parait essentiel de ramener le débat vers l’économie et la viabilité de nos structures au travers des actions de la FFE et de sa politique générale. Cette ambition économique en direction de nos clubs et nos professionnels est particulièrement compatible avec le développement de nos disciplines, l’épanouissement de nos pratiquants et l’éclat de nos athlètes.

Espèrant que notre démarche motivera votre compréhension et votre curiosité du cap innovant que nous souhaitons bien entendu pouvoir porter au service du collectif.

Retrouvez-nous sur notre site officiel: www.electionffe.com

 

Jacob Legros candidat à la Présidence de la FFE